Start

A-t-on toujours le droit d’être athée en Bosnie-Herzégovine ?

| |

Depuis la guerre de 1992-95 en Bosnie, on parle souvent d’islamisation du pays. Ces derniers temps, en particulier, l’omniprésence du reisu-l-ulema Mustafa Cerić sur la scène politique, ainsi que les violences qui ont marqué le Queer Festival de Sarajevo relancent le débat : quelle place l’islam occupe-t-il dans la société bosnienne ? L’écrivain Faruk Šehić évoque cette tendance avec humour dans les colonnes du magazine Start, non sans rappeler que les intégrismes peuvent être le fait des trois confessions de Bosnie..

Par Faruk Šehić La mosquée de la commune de Vogošća, aux alentours de Sarajevo, m’attire particulièrement, juste du fait de son apparence, dont se réjouirait bien volontiers l’inventeur du stylo-bille, Slavoljub Penkala [1], puisque cette mosquée ressemble justement à un gigantesque stylo de béton et de verre. La « djihadisation » continue des trois côtés. C’est une course dans laquelle il n’y aura jamais ni vainqueur ni perdant, tant que la religion ne sera qu’une grande branche fertile de l’industrie généralisée de la haine et du chaos, élements chimiques essentiels pour toutes les potentielles guerres de l’avenir. Les bâtiments religieux (...)

Pour lire la suite de cet article, abonnez-vous ou identifiez-vous !

S'abonner      Identifiez-vous