Oslobodjenije

En Bosnie-Herzégovine, l’islamisme radical relève la tête

| |

Les idéologies nationalistes n’ont pas disparu des Balkans. Chez les Bosniaques, nationalisme et extrémisme religieux se confondent toujours. Certains intellectuels musulmans de Sarajevo proclament « un renouveau de la civilisation islamo-ottomane », tandis que les mariages interconfessionnels deviennent de plus en plus rares.

Par Zija Dizdarevic Le Comité des droits de l’homme d’Helsinki de Bosnie et Herzégovine a déposé une plainte contre Fatmir Alispahic pour diffusion de haine raciste, nationaliste et religieuse dans son article publié dans le magazine Saff [1]. Le Conseil d’administration du congrès des intellectuels bosniaques a également condamné la réhabilitation du génocide contre les Juifs dans le texte de Alispahic. Peu auparavant, le Conseil avait élevé sa voix contre la réaffirmation du fascisme dans la région en attirant l’attention sur le danger que représentait la mise sur le même plan des mouvements partisans et tchétniks, ainsi que le récent acte (...)

Pour lire la suite de cet article, abonnez-vous ou identifiez-vous !

S'abonner      Identifiez-vous