Osservatorio Balcani e Caucaso

Turquie : la liberté de la presse est en danger

| |

Près de 40 journalistes ont été arrêtés en une seule nuit, fin décembre, en raison de leurs liens présumés avec des organisations terroristes. Selon Human Rights Watch, c’est le dispositif légal, et la définition très large de la notion de « terrorisme » qu’il donne, qui est en cause. La Turquie occupe toujours la 148e place sur 179 dans le classement mondiale de Reporters sans frontières.

Par Alberto Tetta Qu’en est-il de la liberté d’expression en Turquie ? Le verdict de Reporter sans frontières, issu de son rapport annuel sur la liberté d’expression paru le 25 janvier dernier, est sans appel : « bien qu’elle se pose souvent en modèle, la Turquie occupe la 148ème place sur 179 dans notre classement international. Bien loin d’avoir mis en œuvre les réformes promises, le régime en place depuis la fin de la dictature militaire a arrêté un grand nombre de journalistes ». Un constat que l’opposition fait sien : « nous assistons à un tournant autoritaire du régime, qui semble avoir pour objectif de mettre en prison quiconque s’oppose au (...)

Pour lire la suite de cet article, abonnez-vous ou identifiez-vous !

S'abonner      Identifiez-vous