Utrinski Vesnik

Macédoine : de la « dictature de velours » au « régime de plomb »

| |

Attaques incessantes contre les médias et les journalistes, justice et police aux ordres du pouvoir, multipartisme de façade. La dérive autoritaire du VMRO-DPMNE se confirme et s’accentue. La Macédoine devient un « sombre vilajet » : Le tableau de la démocratie macédonienne est bien sombre, à quelques jours des vingt ans d’indépendance du pays. Le point de vue d’Utrinski Vesnik.

Par Erol Rizaov [1] La Macédoine se transforme en un « sombre vilayet » [2] où les citoyens vivent dans la peur. Les élections démocratiques et l’agitation dans un Parlement multipartite ne sont qu’un leurre pour l’opinion publique locale et les acteurs internationaux. Retrouvez nos dossiers : Dix ans après les accords d’Ohrid : la Macédoine va-t-elle mieux ? Macédoine : après les élections, l’heure du réveil civil ? Cependant, notre dictature de velours est passée - sans aucun obstacle - au stade supérieur, celui du régime totalitaire, avec de sérieuses atteintes aux droits de la personne et aux libertés publiques, sans oublier les (...)

Pour lire la suite de cet article, abonnez-vous ou identifiez-vous !

S'abonner      Identifiez-vous