Vreme

Fringues, alcools et saucisson : le shopping sans frontières des Serbes

| |

Dans les années 1960, les citoyens yougoslaves allaient se fournir en produits divers et variés, de meilleure qualité et à des prix avantageux, dans les pays occidentaux. Les guerres, les sanctions et le « mur des visas » ont changé la donne. Aujourd’hui, c’est dans les pays voisins que le rapport qualité/prix est le plus intéressant, aussi bien pour les vêtements ou les produits ménagers... que pour le saucisson. Alors que les visas vont être levés pour l’espace Schengen le 19 décembre, les Serbes se préparent toutefois à repartir faire du shopping sans frontières.

Par Zoran Majdin Bien que certains économistes s’évertuent à démontrer que la Serbie est le pays le moins cher de la région, la vérité est bien différente : en Slovénie tout est moins cher, en Bosnie et en Macédoine, encore moins. Nous sommes à « égalité » avec la Roumanie et la Bulgarie. En Hongrie, la nourriture et certains autres produits sont moins chers. Par contre, en Croatie tout est plus cher. Depuis toujours, deux raisons principales poussent les Serbes à aller faire leurs achats à l’étranger : trouver « là-bas » ce qu’on ne trouve pas « ici », ou bien aller « là-bas » parce que c’est meilleur marché. Dans les années 1960, on allait à Trieste (...)

Pour lire la suite de cet article, abonnez-vous ou identifiez-vous !

S'abonner      Identifiez-vous