Le Courrier des Balkans

Moldavie : le coeur de Komrat, en Gagaouzie, bat dans ses bazars

| |

C’est dans les bazars que se concentre la vie urbaine de Komrat, la capitale de la région autonome de Gagaouzie, dans le sud de la Moldavie. Fruits et légumes, textiles, meubles, matériel high-tech, on trouve tout au Bazar central ou au Boudjak ! Dans cette ville cosmopolite et très pauvre - le revenu moyen n’excède pas 50 euros - il n’existe pas de centres commerciaux. Depuis la chute de l’URSS, les usines ont fermé, et les gens préfèrent faire du commerce que travailler dans les champs. Pourtant, la crise commence aussi à se faire sentir à Komrat.

Texte et photos de Mehdi Chebana La même préoccupation revient inévitablement sur le Boudjak où, à la différence du bazar central, plusieurs stands ont dû fermer en moins d’un mois en raison de la crise économique. « Ma voisine était malade, elle ne vendait presque plus rien, elle a jeté l’éponge », lance une vendeuse de bottes en cuir, une pancarte « tout à 400 lei » (30 euros) à la main. Face à elle, Micha, 54 ans, époussette ses téléphones sans fils et ses rasoirs électriques made in China sans plus d’optimisme. En janvier, son chiffre d’affaires a chuté de 80%. « L’État ne fait rien pour nous aider. Les factures de gaz et d’électricité ont été (...)

Pour lire la suite de cet article, abonnez-vous ou identifiez-vous !

S'abonner      Identifiez-vous