Les Nouvelles de Roumanie

La Roumanie à l’heure du luxe

|

Les Roumains se mettent à consommer, et en particulier des produits de luxe. Du moins ceux qui le peuvent. Toutes les plus grandes enseignes de la planète ont déjà des succursales dans la capitale roumaine et « Bentley vend davantage à Bucarest qu’à Moscou ». Les investisseurs étrangers se frottent les mains et espèrent des profits considérables. A moins que la crise économique mondiale ne vienne rapidement doucher cet optimisme béat...

Par Laure Lugon Zugravu Une enquête de Bilan (Suisse) sur le marché roumain montre qu’on se met désormais à aimer les montres de luxe dans ce pays : on vend sans doute plus de tourbillons Breguet à Bucarest qu’à Genève... Avec 7% de croissance et 30% d’augmentation des salaires, la Roumanie se développe à un rythme soutenu. Faute de main-d’œuvre locale, elle engage Chinois et Turcs, rendant ridicule la crainte suisse d’étendre la libre circulation à ce pays.
 « Il n’aurait pas goûté l’ironie de la fable. En proie à l’hystérie collectiviste, Nicolae Ceausescu avait commencé à construire dans la capitale de gigantesques complexes agroalimentaires (...)

Pour lire la suite de cet article, abonnez-vous ou identifiez-vous !

S'abonner      Identifiez-vous