Radio Slobodna Evropa

Bosnie : les crimes de guerre de la brigade El Mudžahid vont-ils refaire surface ?

| |

Durant longtemps, un voile de silence a recouvert les crimes commis contre les civils et les combattants serbes à Vozuća, en Bosnie centrale. Ces crimes ont été perpétrés par les combattants volontaires étrangers de la brigade El Mudžahid, directement encadrés par l’Armée bosniaque. Deux hauts responsables de l’époque, dont un actuel député du SDA, sont sur la sellette.

Par Dženana Halimović Mirsad Kebo, vice-Président de la Fédération de Bosnie-Herzégovine, a soumis au Procureur d’État de nombreux documents qui prouveraient l’implication de Sakib Mahmuljin, à l’époque le commandant du troisième corps de l’Armée de Bosnie-Herzégovine, et de Šefik Džaferović, alors chef du centre des services secrets à Zenica, dans les crimes commis à Vozuća. Šefik Džaferović est aujourd’hui député du SDA au Parlement de Bosnie-Herzégovine, et de nombreuses voix s’élèvent pour demander sa démission ou sa destitution. Retrouvez notre dossier : 1992-1995 : il y a vingt ans, la guerre de Bosnie-Herzégovine Le silence qui a entouré durant (...)

Pour lire la suite de cet article, abonnez-vous ou identifiez-vous !

S'abonner      Identifiez-vous