Utrinski Vesnik

Macédoine : un dernier coup de bluff social du candidat Gruevski

| |

Ils sont chômeurs, trop âgés pour retrouver un emploi, trop jeunes pour toucher leur pension, et exploités lors de chaque élection. Les milliers de travailleurs macédoniens victimes des faillites de la transition demandent une allocation adaptée à leur situation. Après les avoir ignorés pendant deux ans, le Premier ministre Nikola Gruevski vient de leur promettre de traiter leur cas dès le début de son second mandat, s’il est réélu. Toutes les promesses précédentes d’allocation ont sombré dans l’oubli ou été sabordées par le FMI.

Par Maja Tomić [A une semaine des élections législatives en Macédoine, le Premier ministre et candidat favori a sorti de sa manche une promesse électorale inattendue. Nikola Gruevski a signé le 25 mai un accord avec les représentants des « stečajci » (littéralement, les « banqueroutiers »). Ces chômeurs âgés, victimes des grandes faillites de la transition, ont cotisé pendant plus de 25 ans mais ont peu d’espoir de retrouver un emploi et de pouvoir cotiser assez longtemps pour toucher leur retraite. Ils campent devant le Parlement depuis seize mois dans le but d’obtenir une allocation adaptée à leur situation [1]. Après les avoir ignorés pendant les (...)

Pour lire la suite de cet article, abonnez-vous ou identifiez-vous !

S'abonner      Identifiez-vous