Utrinski Vesnik

Campagne électorale en Macédoine : insultes, coups bas et kalachnikovs

| |

Dernière ligne droite avant les élections parlementaires du 1er juin en Macédoine. Le Premier ministre Nikola Gruevski (VMRO-DPMNE) courtise les agriculteurs. La social-démocrate Radmila Šekerinska affirme détenir les clés de l’intégration européenne. Menduh Thaçi (PDSH) veut un compromis sur le nom du pays. Et son rival Ali Ahmeti (BDI) prévient qu’il ne restera pas une seconde fois sur le carreau. Le tout sur fond de coup bas, injures et rafales mal placées.

Par Sonja Kramarska Une atmosphère extrêmement tendue rêgne sur la campagne électorale pour les législatives macédoniennes du 1er juin prochain. Les incidents se succèdent : fusillades, attaques diverses et accusations réciproques... Mais après deux semaines particulièrement intenses, les deux coalitions portées par le VMRO-DPMNE et le SDSM n’arrivent toujours pas à présenter une image claire du travail qui attend la Macédoine après les élections. Il y sera entre autre question d’un possible compromis dans le conflit nominal et d’un déblocage des processus d’intégration dans l’OTAN et dans l’Union européenne (UE). La deuxième (...)

Pour lire la suite de cet article, abonnez-vous ou identifiez-vous !

S'abonner      Identifiez-vous