La frontière serbo-croate est fermée : chaos en Croatie après l’arrivée de milliers de réfugiés

| | |

Un chaos total. Voilà à quoi se résume la situation aux alentours de la gare de Tovarnik, en Croatie. En deux jours, cette ville frontalière de la Serbie a vu arriver plus de 8 900 réfugiés, alors que la Hongrie a fermé sa frontière avec la Serbie mardi.

Par Julia Druelle Des miliers de personnes — des hommes, des femmes et des enfants — attendaient ce jeudi à la gare de Tovarnik, transformée dans l’urgence en centre d’enregistrement improvisé. Sous une chaleur accablante, les réfugiés ayant traversé la frontière serbo-croate attendaient un hypothétique train qui devait les emmener vers un centre d’accueil à Zagreb. Omid, originaire d’Iran, attendait depuis mercredi soir. « La police a annoncé un train pour 6 heures ce matin, puis pour 10 heures, puis pour midi, mais rien ne vient », explique-t-il. « S’il n’y a ni train ni bus, qu’ils nous laissent continuer à pieds ». Beaucoup en effet ne (...)

Pour lire la suite de cet article, abonnez-vous ou identifiez-vous !

S'abonner      Identifiez-vous