Réfugiés : situation de plus en plus critique en Croatie

| |

Selon Zagreb, 6 200 réfugiés avaient officiellement pénétré en Croatie jeudi à 11h20. La situation est de plus en plus tendue à Tovarnik, où s’effectue un premier enregistrement, tandis que de nouveaux autobus sont attendus de Serbie. La présidente Grabar Kitarović parle d’un flux « trop massif » et « incontrôlé ».

Alors qu’un premier train spécial a conduit, mercredi 800 réfugiés de la bourgade de Tovarnik à Dugo Selo, près de Zagreb, la situation est de plus en plus tendue dans la petite bourgade frontalière où s’effectue l’enregistrement des nouveaux arrivés. Les réfugiés réclament un nouveau train, alors que seuls des autocars sont, pour le moment, prévus. Les réserves de nourriture et de produits d’hygiène sont épuisés en attendant de nouveaux arrivages. 400 réfugiés sont également arrivés mercredi matin au centre d’accueil d’Osijek, après avoir franchi la frontière serbo-croate au poste de Bezdan/Batina. La présidente de la République, Kolinda Grabar Kitarović (...)

Pour lire la suite de cet article, abonnez-vous ou identifiez-vous !

S'abonner      Identifiez-vous