Balkans : l’épopée des migrants et l’hypocrisie européenne

| |

Hygiène, santé, violences policières : la situation des migrants qui tentent de gagner l’Union européenne à travers les Balkans est partout alarmante. En Grèce, le Premier ministre Tsipras a appelé un changement radical de politique, en en faisant « une question d’humanisme et de solidarité ». Le coordinateur régional de Médecins sans frontières fait le point, pays par pays.

Propos recueillis par Philippe Bertinchamps « Dans une briqueterie abandonnée à Subotica, près de la frontière entre la Serbie et la Hongrie, il y avait un Iranien qui ne pouvait pas marcher. Ses jambes étaient paralysées. Pendant des kilomètres, ses copains l’ont porté. Lui, il voulait un fauteuil roulant pour jouer au basket. Dans son pays, il pratiquait ce handisport. Finalement, quand MSF lui en a trouvé un, il était trop tard. Il avait traversé la frontière à dos d’homme. » Stuart Alexander Zimble est le coordinateur régional de Médecins sans Frontières dans les Balkans. Le Courrier des Balkans (CdB) : Qui sont ces migrants ? Stuart (...)

Pour lire la suite de cet article, abonnez-vous ou identifiez-vous !

S'abonner      Identifiez-vous