Réfugiés : sur la « route des Balkans », pris au piège des frontières fermées