Réfugiés : sur la « route des Balkans », pris au piège des frontières fermées

Depuis le 8 mars 2016, la « route des Balkans » est officiellement fermée. Après la signature de « l’accord de la honte », l’Union européenne a confié à la Turquie la défense de sa frontière extérieure. Mais les relations exécrables entre Bruxelles et Ankara inquiètent l’Europe. Les réfugiés tentent de passer à travers les Balkans. La Serbie s’étant transformée en cul-de-sac, de nouvelles routes ont ouvert, notamment via la Bosnie-Herzégovine.