Coronavirus en Grèce : l’Église orthodoxe sous le feu des critiques

| |

Chaque jour, de plus en plus de prêtres sont contaminés par le coronavirus, malgré le confinement, et l’Église ne renonce pas à des pratiques très contestées, comme la communion à la même cuillère. L’archevêque Iéronymos d’Athènes est hospitalisé.

Par Marina Rafenberg Depuis le premier confinement imposé au printemps dernier, l’Église orthodoxe grecque est sous le feu des critiques. Ce n’est d’ailleurs qu’au terme d’une négociation de plusieurs jours entre le Saint-Synode et le gouvernement conservateur de Kyriákos Mitsotákis, en mars dernier, que le public avait été interdit durant les célébrations religieuses. Avec le deuxième confinement, en vigueur depuis le 7 novembre, le gouvernement a de nouveau ordonné la suspension de tous les offices. Cependant, les églises restent ouvertes aux citoyens grecs pour des prières individuelles. Dans le journal de centre-gauche Ethnos, un (...)

Pour lire la suite de cet article, abonnez-vous ou identifiez-vous !

S'abonner      Identifiez-vous