Shqip

Albanie : la « nationalité » disparaîtra des documents d’identité

| |

En pleine année censitaire, la Cour constitutionnelle albanaise a décidé de bannir la mention de la « nationalité » sur les documents d’identité. Cette marque d’appartenance communautaire, surtout réclamée dans les villes frontalières où se regroupent les minorités, a été jugé contraire à la Constitution albanaise et à la Convention européenne des Droits de l’Homme. Une décision qui ne plaît pas au gouvernement.

Par Aristir Lumezi La Cour constitutionnelle vient de supprimer le terme « nationalité » de la loi sur l’état-civil . Pour les juges, ce terme enfreint tant la constitution albanaise (articles 19 et 20) que la Convention européenne des Droits de l’homme (articles 9 et 14). Aucun document officiel d’identité ne pourra donc plus porter la mention « nationalité » et prendront ainsi fin les démarches administratives pour changer la nationalité qui y était inscrite. En effet, ce phénomène était très marqué dans des villes frontalières comme Saranda au sud, Korça et Permet à l’est ainsi que Shkodra au nord du pays. Ce sont des (...)

Pour lire la suite de cet article, abonnez-vous ou identifiez-vous !

S'abonner      Identifiez-vous