Koha Jone

Minorités : les Aroumains d’Albanie veulent faire entendre leur voix

| |

La communauté aroumaine d’Albanie entend bénéficier pleinement des droits que la Constitution garantit en théorie à toutes les minorités, notamment le droit à l’usage et à l’enseignement de sa langue. Les Aroumains, surtout présents dans le sud de l’Albanie, étaient autrefois des agriculteurs et des bergers. Ils sont bien intégrés dans la société albanaise, mais leur culture spécifique a du mal à survivre et à s’affirmer.

Par Fatjona Mejdini Les représentants de la communauté aroumaine d’Albanie réclament que l’aroumain devienne deuxième langue officielle dans les écoles fréquentées par une majorité d’élèves issus de cette communauté. Le président de la communauté, Thanas Poci, a porté cette revendication, parmi d’autres, lors d’une réunion des membres de la communauté aroumaine, récemment organisée à l’Académie des Arts de Tirana. Lors de son discours, Thanas Poci a souligné que l’État albanais devait garantir et préserver les droits de cette communauté. Il est indispensable, selon lui, que ces droits, garantis par la Constitution de (...)

Pour lire la suite de cet article, abonnez-vous ou identifiez-vous !

S'abonner      Identifiez-vous