Mapo

Minorité : en voyage chez les Bosniaques d’Albanie

| |

Fuyant l’arrivée du catholicisme, quelques centaines de Bosniaques se sont installés à la fin du XIXe siècle à Shijak et à Sukth, deux villages situés entre Durres et Tirana. C’est à cause d’une panne de bateau qu’ils ont échoué là après être partis de Kotor sans même connaître leur destination. Très unie, la petite communauté est aujourd’hui bien intégrée et revendique tant ses traditions bosniaques que son attachement à l’Albanie. Reportage.

Par Ben Andoni Ils sont installés à Shijak et à Sukth depuis plus d’un siècle et n’auraient jamais cru pouvoir devenir cette honorable communauté. Un petit voyage dans le temps dans la vie des Bosniaques d’Albanie … Le kiosque à journaux de Baki, réunit les habitants de Sukth autour des premières nouvelles de la ville, du pays et au-delà. Certains échangent quelques mots avec le vendeur ou entre eux, puis jettent un coup d’œil aux journaux avant de repartir vaquer à leurs occupations. D’autres sont plus intéressés par le loto et les résultats sportifs et discutent des derniers matchs disputés. « Les journaux ne marchent plus trop depuis la fin (...)

Pour lire la suite de cet article, abonnez-vous ou identifiez-vous !

S'abonner      Identifiez-vous