BIRN

La Grèce offre la citoyenneté aux Albanais d’origine grecque

| |

Athènes a décidé d’accorder la citoyenneté grecque aux membres de la minorité hellénique d’Albanie, ce qui soulève un tonnerre de critiques de part et d’autre de la frontière. Certains à Tirana parlent d’« ingérence grecque », tandis que l’opposition accuse le gouvernement de chercher à « importer des électeurs ». Le statut des minorités grecque d’Albanie et albanaise de Grèce demeure un point de friction entre les deux pays.

Par Sokol Shameti La récente décision du gouvernement grec d’offrir la citoyenneté aux membres de la minorité grecque, originaires d’Albanie ou vivant toujours en Albanie même, a mécontenté les partis d’opposition aussi bien en Grèce qu’en Albanie, et éveillé des soupçons quant aux motivations réelles de la Grèce. Alors que les partis d’opposition de gauche en Grèce ont accusé le gouvernement d’Athènes de chercher à « importer des voix », les partis d’opposition albanais ont accusé la Grèce d’ingérence. Les relations entre les deux pays ont longtemps été houleuses, en particulier sur la question de la partie sud de l’Albanie, que les nationalistes grecs (...)

Pour lire la suite de cet article, abonnez-vous ou identifiez-vous !

S'abonner      Identifiez-vous