Metropol

Minorités en Albanie : être rrom à Gjirokastra

| |

À Gjirokastra, dans l’extrême sud de l’Albanie, vit une importante communauté rrom. Comme dans le reste des Balkans, elle est victime de préjugés tenaces et, de facto, discriminée. Pour lutter contre les problèmes d’éducation, de santé et d’accès au logement dont sont victimes les Rroms dans tout le pays, l’État albanais a mis sur pied un vaste plan de plusieurs millions d’euros qui court jusqu’en 2015.

Par Telnis Skulqi Muharrem Hajdini, 55 ans, père de 9 enfants, a réussi à s’en sortir, malgré une vie des plus tumultueuses. « J’ai beaucoup bougé dans ma vie, mais à Gjirokastra, je me suis retrouvé », raconte-t-il, lui qui a commencé son périple par la Grèce. En 2005, il a perdu sa femme alors que ses trois derniers enfants étaient encore en bas âge. « Comme le veut la coutume, nos morts ne reposent pas dans des cimetières publics, mais dans des lieux sûrs », affirme notre homme, sous-entendant que les Rroms n’ont pas de tombes. Des traditions toujours très fortes « La fête, la musique, font partie de notre identité, sans elles la vie n’a pas (...)

Pour lire la suite de cet article, abonnez-vous ou identifiez-vous !

S'abonner      Identifiez-vous