Turquie : face à l’inflation, la colère des travailleurs

| |

Les prix flambent, la livre s’effondre, et les grèves se multiplient. À travers toute la Turquie, les travailleurs réclament et plus de droits et de meilleurs salaires, pour ne pas sombrer dans la pauvreté. Cette vague de colère sociale pourrait fragiliser le pouvoir de Recep Tayyip Erdoğan et de l’AKP.

Traduit et adapté par Simon Rico (Article original) En Turquie comme dans beaucoup d’endroit du monde, la pandémie a accru la dépendance des consommateurs aux plateformes de commerce en ligne et de livraison de repas. Lors des périodes de confinement, l’activité de ces services a explosé dans le pays. En première ligne, les travailleurs de ces nouvelles activités sont longtemps restés presque invisibles. Mais aujourd’hui, ils entendent faire valoir leurs droits : depuis le début de l’année, les salariés se sont mis en grève, souvent avec succès, dans plusieurs grandes enseignes du pays. Si ces grèves s’inscrivent bien sûr en réaction à la (...)

Pour lire la suite de cet article, abonnez-vous ou identifiez-vous !

S'abonner      Identifiez-vous