Révolte en Serbie : la résistance locale de Kraljevo fait école dans tout le pays

| |

Ils sont devenus les icônes de la contestation citoyenne qui s’étend à travers toute la Serbie. « Sans peur, sans parti et sans leader », les marcheurs du Lokalni Front de Kraljevo veulent construire une alternative sociale tant au régime d’Aleksandar Vučić qu’à une opposition discréditée. Reportage.

Par Milica Čubrilo Filipović Malgré les ampoules, les crampes, la neige et le vent glacé, ils ont parcouru à pied, en quatre jours, les 160 km qui séparent Kraljevo de Belgrade. Le 15 janvier, les dix militants du Lokalni Front, le « Front local » de cette ville de 60 000 habitants, au sud-ouest de la Serbie, ont atteint la capitale, pour prendre part à la marche de commémoration de l’assassinat d’Oliver Ivanović, l’opposant serbe du Kosovo, abattu un an plus tôt. Les militants voulaient ainsi « rendre hommage à toutes les victimes du régime despotique d’Aleksandar Vučić ». Cette « Marche de l’Ibar » (Ibarski Marš), ainsi nommée d’après la rivière (...)

Pour lire la suite de cet article, abonnez-vous ou identifiez-vous !

S'abonner      Identifiez-vous