La Roumanie s’en remet aux prières pour lutter contre la sécheresse

| |

Faute d’investissements dans le système d’irrigation et de gestion des eaux, la Roumanie prie pour qu’il pleuve. Cet été, près de 800 communes ont dû restreindre l’accès à l’eau.

Par Florentin Cassonnet En l’occurrence, chez l’USR, membre de la coalition gouvernementale pendant neuf mois en 2021 avant d’être évincé par une alliance opportune entre le PNL et le PSD, pour avoir essayé de changer les règles du jeu institutionnelles, largement clientélistes. Le jeune parti anti-corruption serait responsable de « l’erreur stupide ou intentionnelle de n’avoir pas pris en compte le système d’irrigation dans le PNRR [Plan national de redressement et de résilience, qui a alloué 29 milliards d’euros de fonds européens à la Roumanie] », selon Paul Stănescu, un baron du PSD. La réponse de Cristian Ghinea (USR), ancien ministre (...)

Pour lire la suite de cet article, abonnez-vous ou identifiez-vous !

S'abonner      Identifiez-vous