Crimes de guerre au Kosovo : les services secrets serbes veulent-ils la peau de Dick Marty ?

| |

Dick Marty, l’ancien rapporteur du Conseil de l’Europe qui a révélé les crimes de guerre imputés à l’UÇK, serait menacé de mort par les services de renseignement serbes, qui voudraient faire porter au Kosovo la responsabilité de son élimination. Les révélations de la RTS.

Depuis décembre 2020, Dick Marty est placé sous très haute protection policière, chez lui, en Suisse. L’ancien procureur suisse, ancien conseiller d’État, conseiller aux États (PLR/Tessin) et rapporteur du Conseil de l’Europe, serait menacé de mort par certains éléments des services de renseignement serbes. C’est ce que révèle une enquête de Mise au Point, l’émission dominicale de la RTS. « Le 18 décembre 2020, j’ai reçu un appel de la police qui m’informait que j’étais menacé de mort et m’annonçait que j’allais être mis immédiatement sous haute protection policière », rapporte Dick Marty. FedPol estime qu’il court un danger de degré 5, le maximum, et lui propose (...)

Pour lire la suite de cet article, abonnez-vous ou identifiez-vous !

S'abonner      Identifiez-vous