La Bosnie-Herzégovine, 25 ans après Dayton (11/12) : faire face à l’urgence environnementale

| |

En Bosnie-Herzégovine, les espaces naturels sont menacés par une exploitation intensive et, depuis la fin de la guerre, rien n’a été fait pour protéger l’environnement. Pourtant, de plus en plus de citoyens se mobilisent pour défendre leur droit à l’eau, à l’air et à la nature. Rencontre avec Anes Podić, directeur de l’ONG Eko Akcija.

Une série présentée en partenariat avec la Fondation Heinrich Böll Un quart de siècle après la fin de la guerre, le Courrier des Balkans ouvre un grand cycle de réflexion sur la situation politique et économique de la Bosnie-Herzégovine, sur les mobilisations sociales et environnementales qui traversent sa société et sur le chemin qui pourrait s’inventer pour un meilleur avenir. Ces publications sont accompagnées par deux journées de colloque en ligne, qui ont eu lieu 2 et 3 décembre 2020. Propos recueillis par Aline Cateux Anes Podić est le fondateur d’Eko Akcija. Cette organisation écologiste lutte pour la préservation des rivières et (...)

Pour lire la suite de cet article, abonnez-vous ou identifiez-vous !

S'abonner      Identifiez-vous