Pour les Balkans occidentaux, l’intégration européenne n’est plus garantie

| |

L’Union européenne a-t-elle intérêt à s’élargir, alors que règne le micmac entre les États membres dès lors qu’il s’agit d’intégrer les pays des Balkans occidentaux ? À l’approche du sommet UE-Balkans début octobre, la présidente de la Commission européenne Ursula von der Leyen a entamé une visite de trois jours dans la région. Elle se veut rassurante, mais la crédibilité de Bruxelles n’en souffre pas moins.

(Avec agences et RSE)- L’Union européenne ne peut plus garantir l’adhésion future des six pays des Balkans occidentaux, ont déclaré à Reuters des diplomates européens, selon qui l’UE alimente indirectement les tensions dans la région. À l’approche du sommet de l’UE et des dirigeants des Balkans, le 6 octobre, la stratégie de l’UE visant à intégrer la Serbie, le Kosovo, la Bosnie-Herzégovine, le Monténégro, l’Albanie et la Macédoine du Nord semble être au point mort, comme en témoignent des déclarations contradictoires des pays membres de l’Union. L’impasse est d’ailleurs devenue évidente la semaine dernière lors des tensions à la frontière entre la Serbie et le (...)

Pour lire la suite de cet article, abonnez-vous ou identifiez-vous !

S'abonner      Identifiez-vous