Slobodna Evropa

TPIY : le Procureur Brammertz tacle la Croatie devant le Conseil de sécurité

| |

La Croatie tarde toujours à fournir les documents que lui demandent le TPIY de La Haye. En cause, les ordres du jour de l’opération Oluja, de 1995, qui auraient disparu. Serge Brammertz, le Procureur général du TPIY, a sévèrement épinglé la Croatie dans son rapport annuel devant le Conseil de sécurité des Nations Unies. Cette mauvaise évaluation pourrait retarder encore une fois l’intégration européenne du pays.

Par Ankica Barbir-Mladinović Dans son rapport semestriel sur la collaboration des pays de l’ex-Yougoslavie avec le Tribunal de la Haye , le Conseil de sécurité des Nations unies donne une mauvaise note à la Croatie. La raison principale de ce mauvais résultat est l’absence, encore et toujours, des ordres du jour de l’opération Oluja, dont les tentatives de localisation « sont restées infructueuses », d’après le procureur général. Une recherche élargie a été lancée par les pouvoirs croates mais elle n’a donné que des « résultats plutôt limités ». La Croatie avait déjà eu connaissance du principe de la carotte et du bâton régissant ce rapport sur (...)

Pour lire la suite de cet article, abonnez-vous ou identifiez-vous !

S'abonner      Identifiez-vous