Jutarnji List

La guerre de Croatie en procès : la Serbie reconnaît des crimes, mais pas de génocide

| |

Neuf ans après le premier procès contre l’ancienne République fédérale de Yougoslavie (SRJ), la première audience du procès pour génocide qu’intente la Croatie à la Serbie a débuté lundi devant la Cour internationale de Justice (CIJ) de La Haye. La Serbie fait valoir que le TPI avait reconnu des crimes de guerre, mais pas de cas de « génocide » durant la guerre de Croatie (1991-1995). La Cour doit d’abord décider de sa propre compétence.

Par Snježana Pavić Avant de débattre sur le fond du procès - à savoir si la Serbie est ou non coupable de génocide de 1991 à 1995 en Croatie - la Cour internationale de justice (CIJ) doit déterminer si cette affaire est de son ressort. Avant la fin de la semaine, les camps serbe puis croate devront avancer leurs arguments. La Croatie considère le tribunal compétent, la Serbie étant pénalement responsable : en tant qu’héritière de l’ancienne SRJ elle serait tenue de respecter la Convention de l’ONU sur le génocide. La Serbie, quant à elle, tente de faire valoir qu’elle est devenue en l’an 2000 seulement membre de l’ONU, alors qu’au moment où (...)

Pour lire la suite de cet article, abonnez-vous ou identifiez-vous !

S'abonner      Identifiez-vous