Novi List

TPI : ces ordres du jour de l’armée que la Croatie voudrait cacher

| |

Le Tribunal pénal international cherche à identifier les responsabilités dans l’opération Oluja en 1995. La Croatie est donc sommée de fournir les ordres du jour de son artillerie, seulement il est impossible de mettre la main sur une partie de ces documents. Ont-ils existé ou bien ont-ils disparu ? Une enquête est en cours. L’objectif pour Zagreb est de rassurer l’Union européenne sur sa bonne coopération avec le TPI.

Par S. Abramov " /> Où sont les ordres du jour de l’artillerie croate ? Ces documents existent-ils vraiment ? Les réponses à ces questions divergent selon qu’elles sont données par le gouvernement croate ou le Tribunal pénal international de La Haye (TPI). Certaines personnes bien informées assurent que les juges de La Haye se basent sur une structure de documents qu’elle possède déjà. Il est d’ores et déjà clair que des comptes-rendus classiques d’artillerie qui suivent les standards de l’Otan n’existent pas et n’ont pu exister, car, en 1995, l’armée croate était encore loin de se baser sur ces modèles. Des informations émanant du procès de (...)

Pour lire la suite de cet article, abonnez-vous ou identifiez-vous !

S'abonner      Identifiez-vous