Blic

Tomislav Nikolić : « s’il le faut, la Serbie doit rompre les ponts avec l’UE pour défendre le Kosovo »

| |

Tomislav Nikolić, le chef de l’opposition nationaliste serbe, rappelle ses priorités : si l’UE exige la suppression des institutions serbes dans le nord du Kosovo, il faut rompre le dialogue avec Bruxelles ! Convaincu de diriger le prochain gouvernement du pays, Tomislav Nikolić exclut toute idée de « grande coalition » avec le Parti démocratique (DS), actuellement au pouvoir, mais il appelle à un « consensus national » sur le dossier du Kosovo.

Propos recueillis par Nataša Latković « Nous avons un seul point de désaccord important avec le Parti démocrate de Serbie (DSS,) et il concerne le moment où il faudra rompre le dialogue avec l’Union européenne (UE). Le DSS et le Parti radical serbe (SRS) voudraient stopper court tout de suite, alors que je pense que nous devons conserver une certaine coopération avec l’Europe jusqu’au mois de mars et même après, peut-être pas en tant que pays candidat à l’intégration, mais plutôt comme un pays qui a besoin d’assistance pour régler des problèmes intérieurs », explique Tomislav Nikolić, le président du Parti progressiste serbe (SNS). Retrouvez (...)

Pour lire la suite de cet article, abonnez-vous ou identifiez-vous !

S'abonner      Identifiez-vous