Vijesti

L’UE, la Serbie et le Monténégro : Berlin soutient Podgorica, Paris derrière Belgrade

| |

Uni pour sauver la zone euro, le couple franco-allemand se déchire à propos de l’intégration européenne des Balkans occidentaux. Dans cette course à l’échalote, Berlin a choisi de soutenir l’ouverture des négociations d’adhésion avec le Monténégro tandis que Paris est favorable à Belgrade. Sachant que l’Allemagne bloque toute avancée de la Serbie à cause du Kosovo et que la France veut attendre pour le Monténégro. Analyse.

Par T. Radulović Le Bundestag soutient le Monténégro et seule la France peut encore empêcher que le Conseil européen du 9 décembre approuve le début des l’ouverture des négociations avec la petite république. La coalition allemande au pouvoir ainsi que le SPD ont voté au Bundestag l’ouverture des négociations avec le Monténégro, les Verts se sont abstenus, tandis que Die Linke a voté contre. Les partis de la coalition avaient adopté au préalable une résolution rappelant les tâches que le Monténégro doit accomplir durant le processus de négociations. Elles concernent les progrès additionnels dans la lutte contre la criminalité organisée et la (...)

Pour lire la suite de cet article, abonnez-vous ou identifiez-vous !

S'abonner      Identifiez-vous