Blic

Intégration européenne : Bruxelles se fâche, la Serbie va devoir convaincre

| |

La Serbie traîne à engager les réformes exigées par l’Union européenne, et Bruxelles hausse le ton. Une délégation serbe s’est rendu mardi 22 mars à Bruxelles, pour essayer de convaincre la Commission. Avec un gros enjeu à la clé : l’obtention, comme la Serbie l’espère, du statut officiel de candidat à l’intégration d’ici la fin 2011. Un premier vrai test pour le gouvernement récemment remanié.

Par Irena Radisavljević La crise politique et les querelles autour de la formation du nouveau gouvernement ne sont pas sans répercussions sur le statut de candidat de la Serbie à l’Union européenne, estime Blic. Les partenaires européens sont insatisfaits des progrès du gouvernement dans la lutte contre la corruption, mécontents de l’arbitraire politique, des erreurs commises dans le processus de réformes judiciaires, de la suppression du contrôle et de l’obstruction dans le travail des organes régulateurs indépendants. Mêmes reproches sur les engagements de la Serbie à agir parallèlement sur plusieurs fronts. Voilà pourquoi l’attribution (...)

Pour lire la suite de cet article, abonnez-vous ou identifiez-vous !

S'abonner      Identifiez-vous