Blic

La Serbie, le Kosovo et l’UE : « nous ne changerons pas de politique »

| |

Le Parti démocratique a réuni son conseil dimanche, au terme d’une semaine agitée, marquée par le refus des Européens d’accorder tout de suite le statut de candidat à la Serbie, la démission du vice-Premier ministre Đelić, mais aussi par la poursuite de la crise au Kosovo. Boris Tadić a affirmé que le pays ne changerait pas de politique, conservant le double objectif « et l’UE et le Kosovo »...

Boris Tadić, président de la République et du Parti démocratique (DS) a remis son rapport à la commission exécutive de son parti, en affirmant qu’il n’y aurait pas de changement de politique et que la seule question brûlante du moment était la question économique, pour la Serbie comme pour le reste du monde. Retrouvez notre dossier : Intégration européenne : la Serbie attendra le mois de mars pour obtenir le statut de candidat « Tout responsable politique est capable de comprendre quelles sont les priorités pour l’avenir du pays. La question économique est la plus importante », a déclaré Boris Tadić, en ajoutant que le DS ne renoncerait pas à sa (...)

Pour lire la suite de cet article, abonnez-vous ou identifiez-vous !

S'abonner      Identifiez-vous