To Vima

Terrorisme en Grèce : la police ridiculisée par une bavure

| |

Vendredi 14 janvier, la police d’Athènes est dans tous ses états. Elle vient de mettre la main sur une jeune terroriste allemande liée aux groupes grecs d’extrême gauche. Un gros poisson : il s’agit de la fille d’une ancienne de la Rote Armee Fraktion. Sauf que Marie Fee Meyer n’a aucun lien de parenté avec Barbara Meyer et que si elle revendique son engagement anarchiste, elle n’a jamais participé à aucun attentat...

À la mi-janvier, au moment où les forces de l’ordre procédaient à de nouvelles arrestations dans les milieux anarchistes et anticapitalistes à Athènes et et que s’ouvrait le procès pour actes de terrorisme de l’organisation Complot des noyaux du feu, médias et police grecs ont été mis à mal par la lettre d’une jeune professeur d’allemand en Grèce. Marie Fee Meyer, 27 ans, s’en prend avec virulence aux méthodes de la police et de certains journalistes dans une lettre ouverte publiée sur un site Internet. Le vendredi 14 janvier elle a été interpellée dans des conditions pour le moins rocambolesques, accusée d’être la fille d’une ancienne militante de la (...)

Pour lire la suite de cet article, abonnez-vous ou identifiez-vous !

S'abonner      Identifiez-vous