Ta Nea

Grèce : les émeutes un an après

| |

Il y a un an, le jeune Alexis Grigoropoulos tombait sous les balles d’un policier lors des émeutes qui ont secoué la Grèce. Des manifestations commémoratives placées sous haut contrôle policier se déroulent tout ce week-end dans toute la Grèce.

Des mouvements et des rassemblements ont commencé dès vendredi dans toute la Grèce, et dureront jusqu’à lundi. Ils sont à l’initiative d’élèves, d’étudiants, d’enseignants, de syndicats, et sont organisés pour commémorer la mort du jeune Alexis Grigoropoulos il y a un an, à Exarcheia, dans le centre d’Athènes, sous les balles d’un policier. Des dizaines de facultés universitaires sont occupées jusqu’à lundi pour permettre aux étudiants de participer aux manifestations. Samedi, des rassemblements de lycéens et d’étudiants sont prévus dans des quartiers d’Athènes. Dimanche, une marche est prévue au centre d’Athènes à 13 heures, avec la participation (...)

Pour lire la suite de cet article, abonnez-vous ou identifiez-vous !

S'abonner      Identifiez-vous