IWPR

Serbie : « gangs of Belgrade »

| |

La lèpre mafieuse a-t-elle déjà complètement gangrené la société serbe ? Le gouvernement de Zoran Djindjic est d’autant moins capable de s’opposer au crime organisé qu’il a trop longtemps choisi de pactiser avec ces réseaux criminels. Et le climat se fait de plus en plus lourd dans la capitale serbe...

Par Gordana Igric Je regrette presque le temps de Slobodan Milosevic. Au moins, à cette époque, quand les journalistes devaient affronter les intimidations et la surveillance du pouvoir, ils savaient qui se cachait derrière ces menaces : les services de sécurité de l’État. Aujourd’hui, il est beaucoup plus difficile de trouver la source des menaces et du harcèlement, car la liste des suspects potentiels est beaucoup plus longue. Ainsi, il y a peu de temps, j’enquêtais sur un crime de guerre commis dans le village de Suva Reka au Kosovo et, un matin, j’ai trouvé des planches de bois mises en forme de barreaux de prison devant la porte de mon (...)

Pour lire la suite de cet article, abonnez-vous ou identifiez-vous !

S'abonner      Identifiez-vous