Vreme

Serbie : entretien avec le chef adjoint de la Direction pour la lutte contre le crime organisé

| |

« Qui a pu avoir l’idée de jeter un fourgon dans le Danube, de sorte qu’il
remonte peu après à la surface ? La même chose s’est produite à Perucac.
Quelqu’un aura probablement noté que cette façon d’éliminer les cadavres
n’étaient guère performante et qu’il valait mieux les enterrer. Le seul à
pouvoir nous fournir des explications, le général Djordjevic, demeure
injoignable. »

Propos recueillis par Aleksandar Ciric Le chef adjoint de la Direction pour la lutte contre le crime organisé, le capitaine Dragan Karleusa, est devenu célèbre auprès du public au début du mois de mai dernier. A cette date, le chef de la Sûreté publique (RJB), le général Sreten Lukic, lui a confié pour mission d’établir tous les faits relatifs à ce qu’on appelait alors « l’affaire des fourgons ». Depuis lors, la quantité de cadavres qui ont refait surface est supérieur à 50, nombre qui avait été annoncé au début de l’affaire. Néanmoins, toutes les forces patriotiques locales déclarent qu’il s’agit d’un coup monté fomenté par les démocrates. Ils (...)

Pour lire la suite de cet article, abonnez-vous ou identifiez-vous !

S'abonner      Identifiez-vous