Reporter

Serbie : les crimes non élucidés ont augmenté en 2001

| |

L’année 2001 aura été caractérisée par des prises d’otage et par
l’élimination d’individus ayant appartenu aux forces paramilitaires.

Par Jovica Krtinic Le meurtre de Zeljko Raznatovic Arkan et des ses amis Dragan Garic et Milenko Mandic, commis le 15 janvier 2000, est pour l’instant la seule affaire de règlement de compte qui semble avoir en Serbie un épilogue judiciaire. Le tribunal de Belgrade a condamné, fin octobre 2001, le principal accusé Dobrosav Gavric à 20 ans de prison. De lourdes peines ont également été infligées à ses collaborateurs, y compris à ceux qui sont toujours en liberté. Cependant, le discours de clôture du président du tribunal, Dragoljub Djordjevic, a laissé deviner que cette affaire n’était que partiellement résolue. On ne connaît toujours pas les (...)

Pour lire la suite de cet article, abonnez-vous ou identifiez-vous !

S'abonner      Identifiez-vous