Osservatorio sui Balcani e Caucaso

Nostalgie du communisme : la Bulgarie succombe à son tour

| |

En pleine crise économique, nombreux sont les Bulgares qui se souviennent avec amertume du temps du communisme, du plein emploi, des vacances sur la Mer noire, du logement pour tous. La fête du centenaire de la naissance de Todor Živkov, qui a dirigé d’une main de fer la République populaire de Bulgarie de 1954 à 1989, le 7 septembre a été l’occasion de constater cette ferveur, surtout chez les anciens...

Par Tanya Mangalakova Ces dernières années, en Bulgarie, la figure de Todor Živkov, et de facto la mémoire de la République Populaire de Bulgarie dont il fut le principal dirigeant (entre 1954 et 1989), connaissent un renouveau. En effet, s’exprime de plus en plus ouvertement un sentiment de nostalgie pour l’ancien régime, comme en témoigne la cérémonie organisée le 7 septembre dernier à l’occasion du centenaire de la naissance de Živkov. L’événement, organisé à Pravets, ville natale de l’ancien dirigeant communiste, a été couvert par tous les médias nationaux – ce qui est un indicateur de la vivacité du souvenir conservé de « Bay Tosho », comme on (...)

Pour lire la suite de cet article, abonnez-vous ou identifiez-vous !

S'abonner      Identifiez-vous