Le Courier du Kosovo

« Au Kosovo, on ne dénonce pas assez la corruption »

| |

Le rapport de la Commission européenne sur la région a mentionné un haut niveau de corruption au Kosovo. Le Courrier du Kosovo a rencontré le chef de l’agence contre la corruption, Hasan Preteni, une des sources de ce rapport. Même si aucun des dossiers de l’agence n’a encore été concrètement traité par la justice kosovare, M. Preteni reste optimiste, tout en affirmant que c’est surtout la mission Eulex qui pourrait lutter contre la corruption au Kosovo.

Par Serbeze Haxhiaj Le Courrier du Kosovo (CdK) : M.Preteni, comme vous le savez, la Commission européenne a évalué un taux élevé de corruption au Kosovo. Mais, quelles sont les institutions les plus corrompues ? Hasan Preteni : Le rapport n’a rien d’étonnant. Il s’agit entre autres de constatations et de sources de notre agence. La question est très sérieuse et il faut intervenir très rapidement. Au Kosovo, on ne dénonce pas assez la corruption. Il n’y a pas beaucoup d’informations, encore moins d’enquêtes et pratiquement pas de procès. La justice, en tant que troisième pouvoir est très peu active à ce niveau-là. Elle n’est pas fonctionnelle quand (...)

Pour lire la suite de cet article, abonnez-vous ou identifiez-vous !

S'abonner      Identifiez-vous