Le Courrier des Balkans

Le maréchal Marmont, premier gouverneur des Provinces illyriennes (1809-1811)

|

Compagnon d’armes de Napoléon depuis le siège de Toulon, général de division à 26 ans, Auguste Frédéric Louis Viesse de Marmont devint le premier gouverneur des Provinces illyriennes en 1809. Les Français introduisent le Code Civil et l’égalité devant la justice, ainsi que l’enseignement à l’école des langues slovène et croate. Rapidement de retour sur les champs de bataille, Marmont finira par être désavoué par l’Empereur pour sa trahison devant Paris en 1814.

Auguste Frédéric Louis Viesse de Marmont (Châtillon-sur-Seine, 1774 - Venise, 1852), de petite noblesse, sort officier d’artillerie de l’école de Châlons en 1792. Bonaparte le remarque au siège de Toulon. Les deux hommes, qui ont reçu une éducation similaire, sympathisent. Bonaparte fait de Marmont un de ses aides de camp en 1796, pour la campagne d’Italie. En 1798, Marmont l’accompagne en Égypte, où il devient général de brigade après la prise de Malte. Il suit son chef à Paris pour prendre part au coup d’État du 18 Brumaire. À Marengo, le 14 juin 1800, il mène l’artillerie. En récompense, il est nommé général de division, à 26 ans. Pourtant, il est (...)

Pour lire la suite de cet article, abonnez-vous ou identifiez-vous !

S'abonner      Identifiez-vous