BIRN

La Serbie et l’intégration européenne : le ton monte entre Belgrade et Bruxelles

| |

Où en est au juste la Serbie sur la route de l’intégration européenne ? Alors que l’administration serbe était encore décrite comme la « bonne élève » de Bruxelles il y a quelques mois, le pays vient de se faire doubler par le Monténégro, qui a pu déposer sa demande de candidature en décembre. Beaucoup de diplomates européens mettent en cause les discours intransigeants du ministre serbe des Affaires étrangères, Vuk Jeremić, notamment à propos du Kosovo. La Serbie revient-elle à une diplomatie de confrontation ?

Par Branka Trivić La diplomatie de confrontation du ministre des Affaires étrangères est en train de reléguer Belgrade à la fin de la liste des futurs membres de l’Union Européenne, tout en suscitant la colère des voisins balkaniques de la Serbie. Si le ministre des Affaires étrangères de Serbie, Vuk Jeremić, est devenu de plus en plus populaire dans son pays, grâce à sa position inflexible sur le Kosovo, Bruxelles commence à perdre patience devant sa rhétorique conflictuelle, et menace maintenant de repousser la Serbie en queue de la liste des pays candidats à l’adhésion à l’Union. Perçu au départ comme un authentique pro-européen en (...)

Pour lire la suite de cet article, abonnez-vous ou identifiez-vous !

S'abonner      Identifiez-vous