Le Courrier des Balkans

Intégration européenne : Belgrade prête à tout pour séduire Bruxelles

|

Si le manque de coopération de Belgrade avec le Tribunal pénal international pour l’ex-Yougoslavie (TPIY) freine pour l’instant la procédure d’adhésion de la Serbie à l’Union européenne, le pays, sous le tandem Tadić-Cvetković, fait depuis quelques mois des progrès notables pour respecter le droit, international et communautaire. Aussi, le commissaire à l’Élargissement le reconnaît-il aujourd’hui, la Serbie a désormais une chance d’obtenir le statut de pays candidat à l’adhésion au cours de l’année 2009.

Par Déborah Grbac Quelques jours avant que la Commission européenne ne publie le « Paquet élargissement 2008 », M. Olli Rehn, Commissaire à l’élargissement de l’Union européenne, déclarait qu’il était encore « raisonnable de croire » que la République de Serbie puisse obtenir le statut de candidat officiel à l’adhésion à l’Union européenne dès 2009. Rappelons que ce rapport est l’état des lieux du Processus de stabilisation et d’association, le cadre qui régit les relations entre l’Union européenne et les pays des Balkans occidentaux candidats potentiels à l’intégration européenne. Pour ce faire, il faudrait que la Belgique et les Pays-Bas ratifient (...)

Pour lire la suite de cet article, abonnez-vous ou identifiez-vous !

S'abonner      Identifiez-vous