Le Courrier de la Serbie

Serbie : « L’Europe l’a emporté sur les fantômes du passé ! »

|

Pour Miljenko Dereta, directeur de l’ONG serbe Građanske Inicijative (Initiatives citoyennes), le résultat des élections municipales et législatives de ce dimanche 11 mai, en faveur des partis démocratiques pro-européens, est le signe que pour une majorité de Serbes, « la vie quotidienne l’a emporté sur l’Histoire ». Dans cet entretien, il livre son analyse des élections, ses prévisions, et revient entre autres sur le rôle de la société civile, sur l’Europe et sur le Kosovo.

Propos recueillis par Philippe Bertinchamps et Loïc Tregoures Le Courrier de la Serbie (CdS) : Miljenko Dereta, que représentent les élections de ce dimanche 11 mai ? Miljenko Dereta (MD) : C’est un tremblement de terre ! Un véritable bouleversement de la scène politique en Serbie. J’entrevois des conséquences positives à long terme. Mais aussi des petites secousses telluriques à court terme… CdS : La victoire du DS, le Parti démocratique de Boris Tadić, vous a-t-elle surprise, alors que tous les sondages le donnaient au coude à coude avec le SRS, le Parti radical de Tomislav Nikolić ? MD : Non. La victoire du DS n’a rien d’étonnant. Par (...)

Pour lire la suite de cet article, abonnez-vous ou identifiez-vous !

S'abonner      Identifiez-vous