Birn

Serbie : Serge Brammertz bloque les perspectives européennes de Belgrade

| |

Selon la version préliminaire du rapport que devrait présenter Serge Brammertz au Conseil de sécurité des Nations Unies le 12 décembre, la Serbie ne coopère pas encore pleinement avec le Tribunal pénal international de la Haye. Tant que les deux derniers fugitifs, Goran Hadžić et Ratko Mladić, ne seront pas arrêtés par les autorités serbes, Belgrade ne pourra poursuivre son processus d’intégration à l’Union européenne.

Par Gjeraqina Tuhina Dans la version préliminaire du rapport qui sera soumis au Conseil de sécurité des Nations Unies le 12 décembre 2008, Serge Brammertz ne dira pas que la Serbie coopère sans restriction avec le Tribunal pénal international pour l’ancienne Yougoslavie (TPI), basé à La Haye. Or, ce satisfecit est absolument nécessaire à Belgrade pour aller de l’avant dans son processus d’intégration à l’Union européenne. Le procureur en chef insiste sur le fait que le point litigieux de la coopération entre La Haye et Belgrade demeure l’arrestation de deux fugitifs accusés de crimes de guerre. Ces crimes ont été commis dans les Balkans (...)

Pour lire la suite de cet article, abonnez-vous ou identifiez-vous !

S'abonner      Identifiez-vous