Le Courrier des Balkans

Kosovo : l’école divise et ne rapproche pas les communautés

| |

L’hypothèse d’un accord historique entre les Serbes et les Albanais pour poursuivre leur cohabitation supposerait aussi bien un dialogue politique qu’une entente sur l’éducation offerte aux deux communautés. Des énormes différence apparaissent dans l’étude de l’histoire, selon les manuels scolaires de l’une et l’autre communauté. Reportage dans les écoles de Mitrovica.

Par Jelena Bjelica Aux dires du coordinateur de l’éducation pour la région de Mitrovica, Patrick Dong, la communauté internationale, jusqu’à présent, ne s’est pas mêlée du contenu des manuels d’histoire. « Il est probable que quelqu’un de la communauté internationale ait vérifié les textes des manuels, mais notre devoir concerne aussi les changements de méthodologie, la formations des instituteurs, etc. À vrai dire, je ne sais pas ce qu’ils contiennent », reconnaît Patrick Dong. Il en résulte que le département de l’éducatio de la MINUK n’a jamais mentionné quel devait être le système d’éducation au Kosovo ni ce qu’il devait apporter, alors qu’il est évident (...)

Pour lire la suite de cet article, abonnez-vous ou identifiez-vous !

S'abonner      Identifiez-vous