Gazeta Metropol

Kosovo : le désastre de l’Université de Pristina

| |

L’Université de Pristina se trouve dans une position morale, professionnelle et organisationnelle plus difficile que jamais. La situation est sûrement pire qu’en 1981, après le début des attaques frontales du chauvinisme serbe contre cette institution. Réquisitoire au vitriol.

Par Gani Mehmetaj En 1981, la majorité des professeurs, des étudiants et desintellectuels ont défendu l’Université avec tous les moyens à leur disposition, et ils ont tenté du mieux qu’ils ont pu de préserver le niveau des études, l’atmosphère générale et les critères de recrutement des professeurs, bien qu’il y ait eu certains dérapages et que le népotisme ait prévalu. Cependant, malgré les circonstances de l’époque, l’Université du Kosovo n’avait rien à envier aux autres centres universitaires yougoslaves, elle répondait du développement économique, politique et intellectuel du Kosovo. Tous les cadres qui peuplent aujourd’hui les institutions et la vie (...)

Pour lire la suite de cet article, abonnez-vous ou identifiez-vous !

S'abonner      Identifiez-vous