Java

Kosovo : l’école et l’expérience de l’État

| |

Qu’apprend-on à l’école ? La hiérarchie, les rapports de force, le sexisme et le mépris des « autres », ceux qui appartiennent à une autre ethnie ou à un autre groupe social. Le premier contact des jeunes enfants avec le système social leur apprend comment ruser et biaiser avec l’autorité. Comment transformer l’école pour en faire, au contraire, un lieu d’apprentissage à une véritable citoyenneté ouverte ?

Par Besnik Pula Le premier contact du citoyen avec l’État est l’école. Au Kosovo, des centaines de milliers de familles confient chaque jour leurs enfants à l’appareil d’État. Ils en attendent une formation culturelle et intellectuelle pour leurs enfants. L’éducation publique est l’une des fonctions principales de l’État moderne. Jusqu’à la Révolution française, qui en fit une institution publique, l’école relevait de l’Église. Les connaissances qu’on y transmettait devinrent laiques et non plus religieuses. L’enseignement s’aligna sur les nouvelles doctrines scientifiques. Au Kosovo, l’éducation publique en langue albanaise est arrivée assez tard. C’est le (...)

Pour lire la suite de cet article, abonnez-vous ou identifiez-vous !

S'abonner      Identifiez-vous