Vreme

Jovica Stanisic, un honorable correspondant derrière les barreaux

| |

L’agent secret le plus puissant de Serbie tout au long des quinze dernières années a été arrêté, dans le cadre de l’enquête sur l’assassinat de Zoran Djindjic. Fin probable d’une carrière qui a toujours préféré les machinations de l’ombre à la lumière des caméras.

Par Dejan Anastasijevic Jovica Stanisic et Franko Simatovic, connu sous le nom de Frenki, se sont retrouvés parmi les centaines de gangsters arrêtés depuis l’assassinat du Premier ministre Djindjic. Il n’est pas étonnant que l’ancien chef de la police secrète et son adjoint aient eu des liens avec des personnes comme Pacov, Budala et Prevara, ni qu’ils aient été soupçonnés de l’attentat contre le Premier ministre. Leur arrestation a tout simplement détruit une légende colportée pendant de longues années, et démontré que plus personne n’était intouchable en Serbie. Les rumeurs sur la toute-puissance de Jovica Stanisic ont commencé à courir depuis le VIIIe (...)

Pour lire la suite de cet article, abonnez-vous ou identifiez-vous !

S'abonner      Identifiez-vous