Koha Jone

Intégration européenne : l’Albanie marche à reculons

| |

Sans lutte efficace contre le crime organisé, l’Albanie n’a aucune chance de progresser vers l’Europe. Pourtant, la classe politique avance comme le crabe, en reculant. La mafia gangrène de plus en plus dans les structures administratives, et étend ses tentacules à l’étranger.

Par Fatos Cocoli Un dernier rapport de l’International Crisis Group (ICG) a clairement montré que notre pays reculait dans son long et pénible chemin vers Bruxelles. Parmi les animaux, il y en a un qui marche en reculant, c’est le crabe. Qui fait le crabe dans les structures albanaises ? Beaucoup parmi nous clameraient en chœur : la politique ! Ce sont les hommes politiques albanais, irresponsables, qui ont donné le pire des exemples pour ne pas rejoindre la grande famille européano-occidentale. Pendant un an et demi d’observation des experts de l’ICG, l’Albanie n’a pas pu faire baisser le niveau du crime organisé, de la corruption dans (...)

Pour lire la suite de cet article, abonnez-vous ou identifiez-vous !

S'abonner      Identifiez-vous